Comics : Batwoman

 

Gotham city la tourmentée cache en son sein la lie comme l’élite de l’humanité. Si vous connaissez tous Batman, sachez que la ville abrite encore quelques surprises de taille. Greg Rucka scénarise et J. H. Williams III dessine les aventures de Batwoman. Si vous esquissez un petit sourire moqueur à l’évocation de son nom, vous devriez vous raviser et ouvrir le comics publié par Urban Comics. En quelques coups d’oeil, vous aurez compris que c’est du sérieux.

Kate Kane est la fille fortunée d’un haut-gradé de l’armée américaine. Sa mère et sa soeur assassinées, elle désirait ardemment marcher dans les pas de son père. Mais sa brillante carrière militaire s’est arrêtée lorsque ses vertueux condisciples ont révélé son homosexualité à la hiérarchie. Mise au ban, la rage et la vengeance en bandoulière, Kate décide d’endosser le costume de celui qu’elle voit comme une source inspiration : le Batman. Batwoman est née, apportant sa touche de rouge au célèbre costume. Si Batman la regarde évoluer du coin de l’oeil et n’hésite pas à lui donner quelques conseils savants, il semblerait bien que l’enseignement militaire qu’a reçu la sombre et jolie rousse lui suffise amplement pour se défendre. Rodée aux techniques de combat, épaulée par son père dans sa démarche, Kate va vite affronter ses propres Nemesis. « Batwoman – Elegie » met en scène une vilaine Alice, au pays de la folie. Si Bruce Wayne avait surtout maille à partir avec des super-vilains masculins, Miss Kane doit, elle, affronter de bien méchantes filles. Alice récite du Lewis Carroll et porte de belles jupettes blanches, ce qui ne l’empêche pas d’avoir la gâchette sensible. La violence et l’hystérie s’apprêtent à envahir Gotham à nouveau. L’armée d’illuminés dirigés par cette malsaine marionnettiste veut plonger la ville dans le chaos. La sulfureuse bat-lady ne peut laisser faire. Son coûteux arsenal va être d’un précieux soutien, tout comme les renseignements qu’elle tire des confessions sur l’oreiller de l’inspectrice chargée du dossier. Les femmes sont aux affaires et force est de constater qu’elles peuvent être tout aussi fascinantes que leurs homologues masculins.

L’intérêt de cette série est multiple. Il était plus que temps de donner au monde des super-héros une héroine qu’on n’agite pas que pour que réveiller les fantasmes stéréotypés de lecteurs friands de grosses poitrines serrées dans un tout petit carré de tissu. Même si le mythe de la belle lesbienne rousse à la peau diaphane existe, Kate Kane va au delà du sempiternel archétype grossier. Repenser entièrement le concept du Batman et de ses ennemis en une version féminine offre un souffle original et un autre regard. De plus, le graphisme de la série est une petite révolution en soi. Les compositions de page sont un régal et un rafraîchissement pour nos yeux de lecteurs aguerris. Les planches explosent de dynamisme en un ravissement total. L’esthétique auréolant Batwoman sert d’écrin à cette tigresse d’un genre nouveau. Notez que deux volumes sont disponibles :  « Batwoman – Elegie », donc, et « Batwoman – Hydrologie », où la ténébreuse affrontera la spectrale Llorona. 

Foncez découvrir le Batgirl power. Ca, c’est épicé.

Cet article, publié dans Comics, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Comics : Batwoman

  1. claaps dit :

    Et le gyrophare cerise sur la Batmobile est de se relire dans la foulée l’excellent Batman « L’île de Monsieur Mayhew » de Grant Morrison et J.H. Williams III🙂 Je trouve que J.H. Williams III est un des plus grand (et trop rare) dessinateur de comics actuel. J’ai découvert son talent multi facettes sur Prométhéa au service du scénario d’Alan Moore chez SEMIC puis PANINI. Cet artiste est impressionnant de justesse et de précision du dessin, également très à l’aise en couleur directe (la conclusion de la série en est le parfait exemple). J’abonde dans le sens de Marie, c’est un incontournable.

    • Marie Rameau dit :

      Oui ! Et j’attends avec impatience de voir ce que va donner le nouveau Sandman dessiné par J. H. Williams III et Neil Gaiman au scénar’ bien sûr ! Dans les tuyaux pour 2013 !

  2. claaps dit :

    Alors ça c’est un scoop pour moi! En version française ou VO ?

  3. claaps dit :

    Chez Vertigo ? Donc probablement publié en France chez Urban Comic?

    • Marie Rameau dit :

      Oui, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement. Urban va rééditer Sandman à partir de novembre, si tout se passe bien. Mais ça serait de gros volumes à plus de 30 euros. Donc de beaux objets apriori. Je n’en sais pas plus pour le moment.🙂

  4. claaps dit :

    A priori, j’ai tous les Sandman en Panini. En revanche, s’ils reprennent la publication des bonnes séries abandonnées par le précédent éditeur (Starman, Ex machina, Astro city,Hellblazer,…), la crise économique va être sévère😉

  5. Ping : Comics VO : Sandman Overture, le GRAND retour de Mister Dream | marierameau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s