BD : « La Bande Dessinée » selon Bastien Vivès

header vives

Premier office de l’année 2013. Pas grand chose de savoureux à se mettre sous la dent, faut bien avouer. Ah ! Attendez ! Y a un nouveau Bastien Vivès dans les cartons ! Gros dossier… BASTIEN VIVES… Voilà un auteur qui me pose question. Que je vous explique.

bv

Bastien Vivès

Ca fait quelques années que le plus-si-jeune auteur connait un succès grandissant. « Le Goût du Chlore », « Dans mes Yeux », « Amitiés Etroites », « Polina ». Des ouvrages aux histoires sensibles, aux trouvailles graphiques intéressantes, la classe, l’élégance. Et puis, comme le Docteur Jekyll a son Mister Hyde, il y a l’autre Vivès. Celui qui balance sur le petit monde de la BD, celui qui crée un porno parodique pour Les Requins Marteaux. Le Vivès sarcastique, caustique, à l’humour bien noir et au cynisme poil-à-gratter. Avec sa gueule d’éternel adolescent, l’auteur navigue entre les genres, allant du branchouille élitiste (« Les Autres Gens », « La Grande Odalisque » avec Ruppert et Mulot) et le bras d’honneur aux gras relents.

bd pl1

Dans son nouvel opus publié dans la collection Shampooing de chez Delcourt, l’auteur cible directement « La Bande Dessinée », univers qu’il avait déjà copieusement égratigné dans ses précédents « Les Jeux Vidéos », « La Famille », « L’Amour », « La Blogosphère », « La Guerre ». Ces recueils d’histoires courtes ressemblent à un défouloir, voire à un exutoire. Bastien dégueule ce qu’il a à dégueuler, entre la blague potache et la claque vengeresse. On est à l’opposé de la poésie évanescente et de la subtilité des rapports humains évoqués dans ses premiers titres. Le minimalisme du dessin poussé à l’extrême fait ressortir les traits d’humour grinçant.

bd pl2

Bastien Vivès s’imaginant dans le futur, répondant à une fan lors d’une séance de dédicace.

Y a pas à dire, ça fonctionne très bien. Le gars a de l’esprit, il dit lui-même qu’il écrit ce qu’il veut et qu’il encule ceux que ça emmerde (je cite) et il ne manque pas de lui-même se tourner en dérision, okay. MAIS. Avec le temps, je me demande quelle partition nous joue Mr Vivès. Difficile de savoir s’il pense tout ce qu’il dit dans ces ouvrages et même en interview. Difficile de savoir s’il est un imposteur talentueux et jean-foutre ou s’il prend ce qu’il fait au sérieux. Compliqué de rire en lisant ses derniers bouquins sans se poser la question. On lit le gag, on se marre et puis on se demande si on n’est pas le dindon de la farce. On danse d’un pied sur l’autre d’une production à une autre. J’espère que ces montagnes russes ne finiront pas par me donner la gerbe. Pour l’instant, ça passe. Attendons et voyons. En espérant que le prochain recueil ne s’appellera pas « Les Libraires ». Hé hé hé.

bd

Et voilà. L’année commence avec des doutes. Et des cartons à ouvrir avec beaucoup de vide à l’intérieur. Allez, éditeurs et auteurs, faîtes-nous rêver, bordel.

Bonne année 2013 les enfants !

 

Cet article, publié dans BD, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour BD : « La Bande Dessinée » selon Bastien Vivès

  1. :) dit :

    Il y a un petit côté « c’est comme la vie » dans sa façon de procéder et dans vos commentaires… et dans les cartons aussi. Tantôt plein de plein… tantôt pas.

    Une bonne année, malgré tout. On y croit… b…

  2. Léna dit :

    C’est vraiment très intéressant de te lire et comment tu écris.
    Pour Bastien Vivès, je n’ai jamais vraiment aimé, pas mes goûts.
    « Dans tes yeux » j’ai trouvé ça très mauvais, ce côté je prends un principe (la vue subjective) et je l’exploite tout du long, scolaire, ennuyeux (mon copain lui ça l’a même super énervé !). Mais les dessins whaaa !!!
    Pour moi c’est quelqu’un qui n’a pas de surmoi et balance tout, bon c’est le principe, mais ça m’ennuie vite, j’aime être bousculée par un artiste, surprise… Par ex, la planche qui tu as mis, je trouve ça vraiment… bof… pour moi ça va pas très loin.
    Polina aussi ça m’est tombé des mains, j’ai l’impression de voir les trucs, les ficelles. En même temps je comprends vraiment que ça plaise et j’ai juste feuilleté la collection « shampoing ». Par contre je trouve que c’est un Dieu en dessin !!! et qu’il a su trouver une place originale et à part dans la bd, avec son public.
    Je ne le vois ni comme un imposteur, ni quelqu’un qui prend son travail au sérieux. Je crois par contre qu’il veut avant tout s’amuser, séduire +++ et j’imagine faire rire ses potes.
    Je me permets pour la bonne année : 2013 bises.

    • Marie Rameau dit :

      Merci Léna !
      Effectivement, on voit les ficelles, mais je trouve ça intéressant ces points de vue graphiques différents à chaque album. C’est intelligent. Il a trouvé un chemin graphique qui lui est propre et qui est facilement identifiable.
      Voyons comment l’âge va le faire évoluer.🙂

      • Léna dit :

        Tu as raison, c’est intelligent.

        pfff… je suis super déçue par le prix Artémisia que j’adorais (grâce à eux j’ai découvert Ulli Lust !). Un prix qui doit récompenser un jeune talent… et qui le donne à une auteur qui a 30 ans de carrière derrière elle ?…

        http://www.bdsphere.fr/2013/01/08/le-prix-artemisia-remis-a-jeanne-puchol/#comment-24398

      • Marie Rameau dit :

        Merci pour l’info, je viens de lire tout ça (tes commentaires et le lien vers mon blog aussi ! MERCI !).
        Tu sais, je crois que des remises de prix « intègres » ça n’existe pas… Il y a toujours des luttes d’intérêts à n’importe quel niveau. C’est trop souvent de la branlette élitiste enrubannée dans un joli papier.
        Je prépare un article sur un album ayant pour auteur une femme et SUR une femme.
        Merci encore pour ton soutien Léna !🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s