Comics : « Flex Mentallo » de Grant Morrison et Frank Quitely

flex header

J’en ai vu passer des OLNI (Objets Lisibles Non Identifiés). Notamment écrits par Grant Morrison, qui est un scénariste des plus « perchés », avec ou sans substance étrange dans le corps. Mais je crois qu’en ressuscitant Flex Mentallo, personnage créé dans les années 40, Mr Morrison nous envoie encore plus loin que d’habitude. Et le dessin de Quitely est au top. Allez ! Je m’accroche bien fort à mon fauteuil et je vais tenter d’être compréhensible dans ma chronique…

flex2

Flex Mentallo est un étrange mélange entre Aldo Maccione et Superman. Paré de son slip léopard et de ses savates de boxe, sa carrure de culturiste nourri à la créatine ne passe pas inaperçue. Aux quatre coins d’une ville déjantée, quelqu’un pose des bombes qui n’explosent pas. Seulement, ça crée la panique au sein de la population. Il y a un message là dessous, mais lequel ? Sur les lieux, Flex Mentallo trouve une carte du « Fait », son ancien allié contre le crime. Il doit être en danger. Il doit le retrouver. Au cours de son investigation, notre héros musclé se questionne. Il faut que quelqu’un sauve le monde. Est-ce qu’il y a quelqu’un pour sauver le monde ? Il nous faut un super-héros. C’est vrai quoi. Tout est gris et dégueulasse. On a BESOIN de costumes colorés, on a BESOIN d’espoir. On veut s’en remettre à quelqu’un et se sentir protégé de tout…

flexmentall

Tandis que l’aventure de Flex débute, une case nous fait soudain basculer dans une autre dimension : la Réalité. Ici, Flex Mentallo est un personnage grossièrement dessiné par Wally Sage lorsqu’il était plus jeune. Wally est devenu une épave au fil des années. Aujourd’hui, il a pris beaucoup de cachets différents en même temps et il lâche ses dernières paroles dans le combiné téléphonique qui le relie à SOS Amitié. Son long monologue ne concerne presque qu’un seul sujet : les super-héros. En cette heure, il ne veut se souvenir que de son enfance, guidée par ces récits fabuleux. Emerveillé, son imagination stimulée est marquée à jamais par les comicbooks de cette époque. Wally est depuis lors un pur produit de ses lectures. Pour le meilleur et pour le pire. Puis, on tourne la page pour se retrouver à nouveau au coeur de l’enquête de Flex. Ca va valser !

flex3

Pour ne rien vous cacher, « Flex Mentallo » est une plaie à résumer. « a pain in the ass », comme ils disent ! A la lecture de cet ouvrage, on est comme assis dans un roller coaster métaphysique. A travers cette histoire, Grant Morrison et Frank Quitely offrent un hommage à l’univers des super-héros américains. On passe par tous les états, de l’Age d’Or au Dark Age de la BD made in USA. Mais ce n’est pas tout. On traverse aussi de part en part l’esprit du scénariste, qui déguise à peine ses névroses et ses passions au fil des pages. N’empêche, ça fait du bien de lire quelque chose qui monopolise complètement votre cerveau. C’est rarissime. Si vous êtes téméraire, si vous aimez être littéralement embarqué dans un univers bien raide, ce titre est fait pour vous ! ENJOY !

Publicités
Cet article, publié dans Comics, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Comics : « Flex Mentallo » de Grant Morrison et Frank Quitely

  1. Allons bon ! (Damned – NDT)
    Vais-je me mettre aux comics, maintenant ?
    Encore faudrait-il qu’il me reste un cerveau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s