[BD] Alcoolique de Jonathan Ames et Dean Haspiel

 

alcoolique header

Je commence à me demander si je n’ai pas une fascination pour les auteurs qui boivent. Il suffit de lire la bannière de mon blog et le titre de l’album que je viens vous présenter aujourd’hui. Je vous ai déjà parlé des Editions Monsieur Toussaint Louverture, pour Karoo. Alors oui, habituellement ils font du « livre sans image »… Mais pas cette fois, Mesdames Messieurs ! MTL s’attaque au roman graphique. Et, comme prévu, « Alcoolique » de Jonathan Ames et Dean Haspiel est un réel coup de cœur. C’est bien, les vrais éditeurs avec une ligne éditoriale digne de ce nom… C’est rare…

Mise en page 2

Dès le début du récit, le ton est donné. Le narrateur et personnage principal Jonathan A. se trouve à l’arrière d’une voiture en train de se faire peloter par une vieille dame ridiculement petite, au milieu d’un bric à brac sans nom et de quelques chats. Il est passablement éméché et ne se souvient plus vraiment de ce qui l’a amené à ce point d’orgue de sa vie sexuelle et sentimentale. S’adressant à nous, lecteurs, il va remonter le fil de sa vie pour nous proposer une lecture des événements marquants qui ont fait de lui un alcoolique à deux doigts de se faire sucer par mémé.

alcool1

Tout commence en 1979. Il a 15 ans. C’est un ado normal et c’est bien le problème. Lors d’une soirée entre potes, il découvre l’alcool. A la première gorgée, Jonathan trouve ça ignoble. Puis très vite, le goût n’a plus aucune importance et c’est l’état d’euphorie qui prend le pas. Il se sent cool pour la première fois de sa vie et décide de se retourner la tête méthodiquement tous les week ends avec son ami d’enfance Sal. Se réveiller dans son vomi ne l’effraie pas. Mentir à ses parents en évoquant une pizza qui n’est pas passée non plus. Le fait est qu’il est bon élève et plutôt sportif. Personne ne soupçonne rien. Il découvre Las Vegas Parano de Hunter S. Thompson, puis Sur la route de Kerouac. Il lit son rêve au fil des pages : devenir un auteur génial et alcoolique. S’en suivent ses années d’études à Yale, puis, quelques années plus tard, la publication de son premier roman. Le tout parsemé d’histoires d’amour pour le moins chaotiques et destructrices et de coups du sort concoctés avec un sadisme savant par cette chienne de vie.

alcool 2

Qui dit récit autobiographique dit narcissisme, certes, et l’auteur l’avoue volontiers. Mais quand c’est fait avec autant d’honnêteté, quand l’humour, la lucidité et l’autodérision font partie de la palette, la lecture vaut très franchement le détour. Jonathan Ames s’écrit en loser magnifique, baladé par les femmes, meurtri par le destin. Il ne s’épargne pas, s’égratigne et se révèle profondément attachant. Le dessin de Dean Haspiel est impeccable et accompagne fabuleusement la voix du scénariste. Résumer l’album à son titre et à l’alcoolisme serait une erreur. Ce bouquin est un témoignage de la vie, son absurdité, ses montagnes russes entre Paradis et Enfer du quotidien. C’est parfois beau comme un premier baiser, parfois trash comme une diarrhée soudaine qu’on arrive pas à contenir. Eh ! La vie, quoi.

Ca rappelle Harvey Pekar et Crumb, Bukowski et Fante. C’est un excellent moment de lecture, tendre, acide et profond.

Ouais ben, vous savez quoi faire maintenant. Foncez chez votre libraire. Hophohop ! Plus vite que ça !

Publicités
Cet article, publié dans BD, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour [BD] Alcoolique de Jonathan Ames et Dean Haspiel

  1. emma dit :

    Hey!
    Merci pour ce que tu fais, je lis des bds depuis très peu de temps et j’ai l’impression que je découvre un monde nouveau, c’est sympa de pouvoir lire tes conseils de lectures !
    Une petite remarque tout de même… J’aurais bien aimé trouver dans le lot quelques bds historiques (je les ai peut être loupés cela dit) , donc si a tout hasard t’as des conseils la aussi, je suis preneuse!
    Encore merci!

    • Marie Rameau dit :

      Bonjour et merci !
      Pas de BD historique… C’est pas mon domaine de prédilection et je ne sais pas me forcer ! 😉

      • emma dit :

        Ah oui…commencez par « Bonjour » c’est pas mal aussi 🙂
        Bon ben j’aurais essayé… je perds pas espoir, peut être qu’un jour il y en aura une qui te feras craquer… (optimisme level 1000 aujourd’hui!)
        D’ici là, bonne continuation et bonnes lectures!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s