Musique : Nine Inch Nails – Hesitation Marks

nin header

Le mois de septembre commence fort. Nine Inch Nails is back. Après une dissolution qui ne pouvait être que temporaire, Sieur Reznor est de retour avec ses doutes, sa rage et sa noirceur chéris : Hesitation Marks sera dans les bacs le 2 septembre et il coule dans mes oreilles depuis quelques jours déjà.

hesitationmarkscover reznor

Les singles distillés au cours des dernières semaines ne me rassuraient pas franchement, je dois bien avouer. On pouvait y entendre beaucoup d’electro et ce n’est pas ce qui me ravit le plus chez NIN. Mais j’ai insisté, parce qu’il n’était pas décemment possible de bouder ce groupe qui est au pinacle de mes préférences depuis des années. Et il va de soi qu’on doit écouter un album EN ENTIER avant de se faire un avis. Un album est une oeuvre d’Art qui se conçoit comme une entité. Ecouter de la musique en « shuffle » ou à la radio est une hérésie, d’ailleurs. Bref. J’ai bien fait d’insister. Bien que plus électronique et certains diront plus « pop », on ne peut que reconnaître une parfaite continuité avec les opus précédents, With Teeth, Year Zero et The Slip. Et plus que ça, on entend aussi du premier album du groupe, Pretty Hate Machine. Trent Reznor nous livre un album cohérent donc, sans être attendu ou redondant. Après les inégalables Downward Spiral et The Fragile, Reznor avait annoncé vouloir nous faire bouger plus que déprimer. Hesitation Marks remplit le pari. Une irrépressible envie de danser plus ou moins frénétiquement s’empare de l’auditeur au fil des pistes. L’enchainement « Copy of a » et « Came back Haunted » en ouverture est sur-efficace et donne le ton.

L’album est criblé de pépites. Mentions spéciales à « Various Methods of Escape », « I would for you » et « While I’m still Here » qui tonnent tels de petites bombes orgasmiques. Gros coup de coeur pour « All time low », qui rappelle l’appel au sexe du fameux « Closer » en d’autres temps. Seul bémol avec « Everything ». Impossible d’assimiler ce titre au couplet trop « happy » qui dénote complètement et ne convient pas à la voix de son chanteur/compositeur. Le refrain ravageur ne fait pas passer la pilule. M’enfin. Pas de quoi rester fâchés. Le nouveau NIN est bon, Mesdames, Messieurs. Qu’on se le dise.

Hesitation Marks n’est pas un retour flamboyant mais c’est de la très bonne came. Après une prestation titanesque à Rock en Seine le 24 août dernier, on attend de pied ferme une tournée en salle. Le potentiel des nouveaux titres promet des concerts orgiaques. Du haut de ses 48 ans, Reznor est au sommet de sa forme. Les quelques années de pause ne l’ont pas abîmé. Et s’il est visiblement moins dépressif qu’à son apogée, on continue de se régaler de ce son si particulier qui nous accompagne, nous enrage, nous fait chialer et nous fait sortir de nous-mêmes avec ardeur. Nine Inch Nails est toujours de ceux sur qui on peut compter. Et c’est une excellente nouvelle.

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Musique : Nine Inch Nails – Hesitation Marks

  1. Ben dit :

    Trent vient de confirmer qu’il réaliserait la bande-son du prochain Fincher…plutôt bonne nouvelle vu son boulot sur Millenium !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s